Portails:
MESSAGE Vous avez rencontrez une erreur de type 404.
DISREN

ACTU
Le Conseil régional recrute son futur secrétaire général ou sa future secrétaire générale

Le poste de secrétaire général ou secrétaire générale sera à repourvoir, en vue du départ en retraite du titulaire.

Les candidatures sont à envoyer jusqu'au 20 juillet 2018 à:

Mme Christiane Morel
8, quai du Rhône
1205 Genève

cmorel@ethys.ch


Les nouveaux vélos en libre-service roulent

PubliBike modernise le réseau de vélos en libre-service "La Côte", mis à disposition du public en collaboration avec le Conseil régional du district de Nyon. Ouvert au public le 13 juin, le réseau se compose de 12 stations et 130 vélos de nouvelle génération, répartis à parts égales entre vélos électriques et mécaniques.


Inauguré en juin 2011 avec le Conseil régional du district de Nyon, le réseau de vélos en libre-service "La Côte" a connu un succès grandissant. Avec la collaboration des entreprises locales et des communes, il a été remis à neuf et propose de nouveaux vélos accessibles via smartphone ou SwissPass. Les utilisateurs disposent à nouveau de 130 vélos, dont 50% sont électriques, répartis dans 12 stations. A Gland, l’ancienne station de la Gare Nord a été déplacée devant les bâtiments de Swissquote. Quant à celle de l’Hôpital, elle n’a pour l’heure pas été reconduite et des discussions sont en cours.

Le nouveau service permet aux utilisateurs d’emprunter vélos et vélos électriques via l’application PubliBike sur smartphone ou à l’aide de la carte SwissPass. Il suffit que les utilisateurs s’inscrivent via le site web ou directement sur l’application gratuite. Une carte du réseau y indique à tout moment la localisation des stations et le nombre de vélos et vélos électriques disponibles.

Le nouveau modèle de vélo offre davantage de confort et répond parfaitement aux besoins de la mobilité pendulaire urbaine. Plus petits et donc plus maniables que des vélos conventionnels, ils ont été conçus spécifiquement pour l’utilisation en libre-service. L’association Pro-Jet, active dans la réinsertion professionnelle des jeunes, continuera à gérer la maintenance des vélos et du réseau.

Après Lausanne-Morges, Lugano, Sion, tous inaugurés récemment, le réseau La Côte rejoint les réseaux romands de PubliBike munis de de stations et vélos de dernière génération.

Du côté alémanique, le réseau de Berne, actuellement composé uniquement de stations "entreprises", inaugurera le 28 juin prochain 60 stations et 350 vélos et 350 e-bikes. Cet été, le réseau bernois continuera à s’étendre pour atteindre 100 stations et 1200 vélos à l’automne. Le réseau de Zurich, ouvert le 6 avril dernier et composé aujourd’hui de 67 stations et 600 vélos, continue également sa mue pour atteindre 150 stations. Ces deux réseaux sont les plus grands de Suisse.

Caractéristiques des vélos

Le cadre alu unique et très léger des vélos convient pour des personnes mesurant entre 140 et 200 centimètres. De par leurs roues 20 pouces, ces vélos sont plus petits et maniables que les vélos classiques. Leurs pneus de 55 mm de largeur sont dotés d’une protection anti-crevaison intégrée, qui les protège également lors des passages sur les rails de tram. Les vélos sont par ailleurs équipés d’un moyeu à variation continue, de freins à disque hydrauliques ainsi que d’un éclairage LED à dynamo et la moitié d’entre eux disposent d’un moteur électrique qui permet une assistance jusqu’à une vitesse de 25 km/h. Pour les e-bikes de ce genre, le port du casque n’est pas obligatoire.

Emprunt

L’accès au système de bike-sharing "La Côte" se fait en ouvrant le cadenas installé sur le vélo/e-bike. Il suffit aux utilisateurs et utilisatrices de s’inscrire une seule fois via le site web ou l’application gratuite de PubliBike. Ils peuvent ensuite se servir de cette dernière pour rechercher un vélo/e-bike libre et l’activer via cette même application ou une carte RFID comme le SwissPass par exemple. Un trajet peut débuter à n’importe quelle station et se terminer à n’importe quelle autre. Il est également possible de faire des arrêts intermédiaires entre des stations.

Tarifs

On sait d’expérience que la plupart des clients utilisent le vélo moins d’une demi-heure par trajet. La première demi-heure étant gratuite pour ceux qui sont titulaires d’un abonnement, nombreux sont ceux qui ne déboursent pas plus que les frais d’abonnement. Il est recommandé aux utilisateurs réguliers de prendre un abonnement annuel, car l’utilisation des vélos leur reviendra moins cher. L’abonnement peut être ajouté sur le SwissPass. Le modèle tarifaire propose cinq variantes, qui vont de l’utilisateur occasionnel à l’utilisateur fréquent. Quelle que soit la variante, la location d’un vélo traditionnel coûte 20 francs maximum pour 24 heures, celle d’un e-bike 40 francs:

- QuickBike (pour utilisateur occasionnel), pas de cotisation annuelle. Les 30 premières minutes CHF 3 pour le vélo (chaque minute supplémentaire 5 centimes) / CHF 4.50 pour l’e-bike (chaque minute supplémentaire 10 centimes)

- EasyBike, CHF 50 par an et gratuité des 30 premières minutes pour le vélo (chaque minute supplémentaire 5 centimes) / CHF 3.50 pour l’e-bike (chaque minute supplémentaire 10 centimes)

- MaxiBike, CHF 200 par an et gratuité des 30 premières minutes pour le vélo (chaque minute supplémentaire 5 centimes) / CHF 1.50 pour l’e-bike (chaque minute supplémentaire 10 centimes)

- FreeBike, CHF 400 par an et gratuité des 30 premières minutes pour le vélo (chaque minute supplémentaire 5 centimes) / gratuité des 30 premières minutes pour l’e-bike (chaque minute supplémentaire 10 centimes)

- BusinessBike. Mobilité des collaborateurs pour les entreprises équipées ou non d’une station. Les tarifs sont fixés en fonction du nombre de collaborateurs et du souhait de l’entreprise de faire installer une station sur son site.

Stations

65 vélos et 65 vélos électriques sont disponibles aux 12 stations du réseau "La Côte". Les vélos peuvent être garés aux stations en fermant le cadenas manuellement. Le système fonctionne sans bornes, et également sans dispositif de charge pour les e-bikes. Les batteries sont chargées de manière centralisée par PubliBike et changées sur place dès lors que le système signale un niveau de batterie faible. La technique de communication du système d’exploitation est intégrée dans les colonnes installées aux stations, lesquelles proposent également des informations à destination de la clientèle.

Site internet:

Une enquête permettra de prendre en compte les attentes de consommation de la population

Les habitants du district de Nyon sont invités à remplir un questionnaire en ligne destiné à cadrer l’offre commerciale dont ils profiteront à l’avenir.


Par quel moyen de transport allez-vous faire vos achats? À quel rythme achetez-vous des produits biologiques? Tenez-vous compte du taux de change lors d’achats transfrontaliers? Ces questions font partie du sondage mené actuellement dans le district pour comprendre les pratiques de consommation, qu’elles soient situées dans les centres-villes, les centres commerciaux ou internet, auprès du producteur, au marché, au magasin spécialisé, à la boutique de quartier, voire au drive.

L’enquête permettra aux pouvoirs publics d’obtenir une photographie des habitudes actuelles ainsi que des attentes de la population vis-à-vis du futur, de manière directe et neutre, afin de cadrer l’évolution de l’offre commerciale dans la région. Elle servira à actualiser les stratégies de développement régional, y compris en termes d’aménagement du territoire, de mobilité et de développement économique.

Cette démarche, pour laquelle le Conseil régional du district de Nyon est partenaire, est menée par le Canton de Genève et le Pôle métropolitain du Genevois français dans le cadre du Grand Genève. Le questionnaire en ligne (www.grand-geneve.org/conso) centralise les réponses des habitants de tous les territoires de l’agglomération franco-valdo-genevoise. Côté vaudois, il cherchera à détecter les différences entre zones géographiques à l’intérieur du district de Nyon, sur la base du découpage des quatre bassins versants des transports publics: Terre Sainte, Asse et Boiron et NStCM, Serine-St-George, Ouest rollois.

Pour que l’enquête aboutisse à terme sur des résultats concrets, il est indispensable que les habitants du district de Nyon acceptent de consacrer quelques minutes à répondre au sondage en ligne. Les réponses restent anonymes et les données sont traitées de manière confidentielle.

Résultats attendus en 2019

Les résultats du sondage sont attendus pour janvier 2019. Ils serviront à constituer une base de données fiable, notamment sur les comportements d’achat, les évolutions en cours, les flux de déplacement, l’impact de l’effet-frontière et les motivations. La base sera pertinente durant au moins 5 ans.

Les communes veulent des modes de transport encore plus pratiques et attractifs

La synthèse du Forum régional de la mobilité met en lumière des attentes liées aux différentes classes d’âge, aux technologies et aux services. Elle permet au Conseil régional d’intégrer la mobilité dans une vision multimodale après avoir dressé un bilan positif de sa réorganisation des transports publics 2011-2017.


Faire évoluer les services de mobilité afin de répondre aux attentes actuelles et offrir des tarifs séduisant les jeunes, les familles et les aînés. C’est le message prépondérant parmi les réflexions réalisées au Forum de la mobilité du Conseil régional, dont la synthèse est publiée aujourd’hui. Organisé le 15 mars dernier à Prangins à l’occasion du bilan du programme de réorganisation des transports publics 2011-2017, l’évènement a rassemblé 80 participants, (représentants de 33 communes et partenaires) autour de 7 tables rondes. Il a permis de réfléchir aux actions à entreprendre afin de poursuivre la dynamique amorcée pour l’amélioration de la mobilité dans le district.

Le document de synthèse du forum révèle une attente d’outils plus pratiques pour combiner aisément différents modes de déplacement, par exemple par la collaboration des transporteurs dans les applications numériques à disposition du public. Il affirme la nécessité d’œuvrer pour que l’air respiré soit moins pollué. Les élus et partenaires ont remarqué la pertinence d’inscrire dans la durée le développement d’offres combinées (p. ex. le nouveau carnet d’avantages loisirs). Ils ont noté le besoin d’informer sur les offres existantes ainsi que de valoriser les transports publics et les modes doux. Les participants ont souhaité de nouvelles liaisons de bus transversales et directes. Ils ont demandé la mise en œuvre du réseau cyclable régional, avec des pistes sûres, séparées de la chaussée. Les lieux où les usagers changent de mode de transport doivent aussi être améliorés pour devenir de vraies plateformes d’échange multimodales et de services.

En 2015, 44% des déplacements en Suisse étaient liés aux loisirs. Alors que l’offre de mobilité du district a été prioritairement développée pour les pendulaires, il y a désormais un besoin avéré d’intégrer les besoins de mobilité liés à d’autres motifs de déplacements, comme les loisirs, l’accès aux lieux culturels et touristiques du district, en particulier le week-end et en soirée.

Les discussions ont appelé le Conseil régional à concrétiser cette vision en articulant des projets incorporant des partenariats publics-privés. "Les conclusions du forum renforcent le Conseil régional dans la poursuite de son rôle de coordinateur au service de la mobilité et des communes du district. Le Comité de direction a nommé un groupe de travail en son sein pour traduire concrètement les 5 orientations issues des tables rondes. Les résultats sont attendus pour 2019", explique Pierre Graber, responsable de la mobilité à la direction du Conseil régional.

Le rendez-vous de la mobilité a démontré que les espaces de discussion prévus dans le programme de législature du Conseil régional répondent à une réelle attente. D’ici 2021, de nouveaux évènements seront consacrés à d’autres thèmes importants pour la région.

Bilan du programme TP

Parallèlement à la synthèse du Forum de la mobilité, le Conseil régional publie également le bilan du programme de réorganisation des transports publics 2011-2017, qui montre le report modal en faveur des transports publics dans le district de Nyon. Leur fréquentation a connu une hausse de 34% entre 2011 et 2017, années pendant lesquelles la population n’a augmenté que de 7%. Le taux d’abonnés a aussi évolué favorablement, passant de 51% à 59% de la population sur la même période.

En termes de budget, le fonds TP constitué par les communes partenaires du programme à hauteur de CHF 13.9 millions est aujourd’hui dépensé à 82%. Il sera épuisé d’ici 2021 avec les derniers aménagements prévus.

Chiffres clé 2018 du district de Nyon

Les chiffres clé 2018 du Conseil régional du district de Nyon sont sortis. Cette année, le document propose un focus sur le tourisme. Le document est disponible en papier à la réception du Conseil régional (Grand-Rue 24, à Nyon), ainsi qu'en PDF sur le web.

Document à télécharger:
Chiffres clé 2018

Géofab: les entreprises de la région peuvent déposer leur dossier jusqu’au 24 juin

Un 3e appel à projets est lancé, cette fois-ci dans le domaine de la mobilité, de l’urbanisme, de la sécurité et de la santé. Le jury annoncera en septembre les lauréats du concours.

Géofab est un concept qui a l’ambition d’accélérer les projets innovants d’entrepreneurs actifs sur le territoire du Grand Genève. Pour cela, il s’appuie sur des géodonnées transfrontalières franco-suisses ainsi que sur des experts accompagnant les porteurs de projets.

Afin de promouvoir l’accès aux géodonnées par les entreprises et de développer le marché du numérique à l’échelle transfrontalière, Géofab lance un appel à projets, le troisième du genre, dédié cette fois-ci à la valorisation des géodonnées dans le domaine de la mobilité, de l’urbanisme, de la sécurité et de la santé.

Partenaire de la démarche, le Conseil régional du district de Nyon invite les entreprises de la région (TPE, PME ou start-up) à déposer leur dossier sur le site officiel www.geofab-grandgeneve.org (clôture des inscriptions le 24 juin 2018).

Les lauréats bénéficieront d’un accès aux données numériques géographiques franco-suisses durant 2 ans et de journées d’expertise offertes, au cours desquelles Géofab les accompagnera dans leurs démarches relatives à l’utilisation des géodonnées et le développement de leur service numérique innovant.

Le 2e appel à projets, dernier en date, a été articulé autour du développement durable. Les entreprises suivantes ont été récompensées: Vivrou (1er prix, 2 ans d’accès et 20 jours d’expertise offerts), GOWO (2e prix, 2 ans d’accès et 18 jours d’expertise offerts) et Fablac (3e prix, 2 ans d’accès et 12 jours d’expertise offerts).

Côté vaudois, cette initiative est soutenue par le Conseil régional du district de Nyon, l’Etat de Vaud et la Ville de Nyon.

Le Conseil régional en bref
Comité de direction
Conseil intercommunal
Secrétariat régional
Accompagnement de projets
Soutiens financiers et fonciers
Enjeux du développement
Territoire
Mobilité
Environnement
Socioéconomie
Culture
Tourisme
Sport
Monitoring
Transports publics
Vélos en libre-service
Tourisme sportif et de nature
Bois régional
Produits du terroir
Biodiversité
Développements urbains
Théâtres en réseaux
Route RC1
Documents de référence
Newsletters
Préavis
Postulats / interpellations
Revue de presse
Communiqués
Prises de position

Retour à la home principale

Accès à l'intranet

S'inscrire à la newsletter

Contacter le conseil régional

S'inscrire à un événement

Communes membres