Portails:
  regionyon.ch
intranet
newsletter
contact
événements
communes
 

biodiversité




Essentiel à la protection de la biodiversité, le maintien de passages entre les écosystèmes permet le déplacement de la faune sauvage et la dissémination des plantes. Deux types de projets visant à les préserver sont en cours dans le district : les contrats-corridors et les réseaux agro-écologiques. Tous deux jouent un rôle fondamental dans la valorisation de la richesse du patrimoine naturel de la région et contribuent  à l’équilibre entre bâti et environnement. Ils servent également de cadre à des actions de sensibilisation (journées de plantations avec les classes, etc.).

LES CORRIDORS BIOLOGIQUES

Un corridor biologique est une portion de territoire au sein de laquelle les espèces peuvent se déplacer sans obstacle. Pour préserver ces espaces privilégiés, repérés comme des zones d'importance au niveau de la flore ou du déplacement de la faune, partenaires privés, collectivités et associations s'engagent autour d'une charte d'engagement, ou "contrat corridor". Celui-ci dresse un catalogue de mesures destinées à restaurer des passages naturels ou artificiels (haies, fossés, massifs forestiers, etc.) permettant aux espèces de se déplacer librement au sein du périmètre ciblé.

Le Projet d’agglomération franco-valdo-genevois (Grand Genève) a développé cet outil pour l’entier de son territoire. Huit contrats corridors sont à l’étude, dont deux déjà signés. Deux contrats concernent le district de Nyon: les corridors "Promenthouse" et "Vesancy-Versoix". Le Conseil régional pilote le premier en collaboration avec le Grand Genève, et participe au deuxième.


A consulter:

LES RÉSEAUX AGRO-ÉCOLOGIQUES

Un réseau agro-écologique est une démarche volontaire initiée par les agriculteurs. Ceux-ci s'organisent pour mettre en réseau leurs surfaces de compensation écologiques (prairies fleuries, vergers, haies, jachères, etc.), selon les recommandations de l'Ordonnance fédérale pour la qualité écologique (OQE).

Plutôt que de disséminer ces parcelles sur le territoire, il s’agit de les relier de manière à favoriser les déplacements de la faune et la dissémination de la flore, tout en mettant en valeur les richesses spécifiques à chaque territoire. Pour chaque réseau, des espèces animales et végétales cibles à protéger sont ainsi identifiées. Des synergies peuvent être développées avec les réseaux de mobilité douce. La plantation de haies ou d’alignements d’arbres permet notamment de protéger les terrains agricoles en canalisant les promeneurs, les cyclistes et les cavaliers.

Plus de 50% des agriculteurs sont impliqués dans un réseau. Le développement de ces réseaux couvrira à terme l’entier du territoire dudistrict. A ce jour, sept réseaux sont en place et reconnus par leCanton : La Côte (2007), Eco Terre Sainte (2008), Frontière (2010), NyonRégion (2012), Serine (2012),  Balcon du Léman (2013)  et Cœur de La Côte (2013).


Le Conseil régional soutient financièrement la démarche pour les études et la mise en œuvre, notamment pour des plantations et des actions de sensibilisation (journées de plantation avec les classes etc.).

A consulter:


Le Conseil régional en bref
Comité de direction
Conseil intercommunal
Secrétariat régional
Accompagnement de projets
Soutiens financiers et fonciers
Enjeux du développement
Territoire
Mobilité
Environnement
Socioéconomie
Culture
Tourisme
Sport
Transports publics
Vélos en libre-service
Tourisme sportif et de nature
Bois régional
Produits du terroir
Biodiversité
Développements urbains
Théâtres en réseaux
Autres projets
Documents de référence
Newsletters
Préavis
Postulats / interpellations
Revue de presse
Communiqués
Prises de position

Retour à la home principale

Accès à l'intranet

S'inscrire à la newsletter

Contacter le conseil régional

S'inscrire à un événement

Communes membres